Musique

Du jazz, des karanbolaz et du maloya

Somen kréol

Galerie Médias

Dans le cadre de la « Somen kréol », le Bisik célèbre la créolité dans toute sa diversité. Un programme éclectique, riche et varié, un zanbrocal artistique pour une soirée rythmée par le jazz de Valérie Chane-Tef et son trio Akoda, les mots et les humeurs « karanbolés » de Sergio Gbrondin et le maloya enlevé de Groov Lélé !


Valérie Chane-Tef et Akoda au Bisik

Retour au pays natal pour la jeune pianiste de jazz


Pianiste–compositrice née à La Réunion, Valérie Chane-Tef revient pour la première fois de sa carrière sur sa terre natale pour un concert au Bisik. Un rendez-vous programmé durant la semaine créole qui permettra de découvrir l’étendu du talent de la jeune pianiste de jazz et de son trio, Akoda. Un trio avec lequel Valérie Chane-Tef compose un répertoire singulier faisant appel aux couleurs du jazz et à l’énergie des musiques créoles. Pour cela, elle s’entoure de deux spécialistes des rythmes caribéens, Franck Leymerégie aux percussions et Benjamin Pellier à la basse, et forme ainsi un trio original.

Au-delà, de ce style jazz créole que Valérie est très fière de pouvoir exprimer à travers sa musique, elle souhaite aussi transmettre des moments de vie, des rêves, des univers, des voyages, des couleurs qui ont rempli sa vie de femme artiste.

Toutes les dates d’Akoda : ICI




Sergio Grondin

"Humeurs « karanbolé"

Conteur, comédien, auteur… On ne présente plus Sergio Grondin qui a récemment brûlé les planches au Festival d’Avignon avec sa dernière création « Maloya » ! En dix ans le bonhomme a monté une dizaine de pièces et créé en 2012 la compagnie Karanbolaz, dédiée aux Arts de la Parole. Dès le début de son parcours artistique, il questionne le conte réunionnais et œuvre pour son renouveau. Figir d’fami, sa première création, invite le récit contemporain sur un territoire où la parole contée est principalement traditionnelle. Cette création, qui mêle art vidéo et musique traditionnelle, est accompagnée par le Centre Dramatique de l’Océan Indien, par le regard de Pascal Papini, alors directeur du théâtre.

Depuis Sergio enchaîne les collaborations, les mazinasyon, les inventions… ce boulimique de la parole et de la création sera au Bisik le vendredi 26 pour aiguiser la vôtre, votre imagination, au cours de plusieurs interventions inattendues…


Groove lélé

De Granmoun’ à Groove Lélé.

Chez les Philéas, la musique est une affaire de famille, une tradition transmise de génération en génération. Cette musique, le Maloya, basée sur un mélange très harmonieux de voix et de percussions a longtemps résonné dans l’espace restreint de la « case » de la petite « famille » avant de connaître la liberté pour être proposé au public.

Le patriache Julien Philéas, dit Granmoun Lélé, fondateur de la troupe (malheureusement décédé le 14 novembre 2004) a été un des principaux ambassadeurs de la musique réunionnaise et a réussi à faire sortir cette musique de la non reconnaissance pour l’amener en pleine lumière, sous les feux des projecteurs. Avec Groove Lélé, Marcel Philéas perpétue la tradition.

Toutes les dates de Groove lélé : ICI