Danse

Swan Lake

L’un des emblèmes de la danse classique réinventé avec génie par la chorégraphe qui monte en Afrique du Sud. Un des spectacles marquants sur la scène contemporaine internationale !


VOUS Y ETIEZ
L’AVIS DES LECTEURS DE L’AZENDA

Marie Aussilloux | après la représentation de Swan Lake du 15/02/18

Swan Lake est la version sud africaine du célèbre ballet de Tchaikovsky dont la chorégraphie est réalisée par une jeune sud africaine : Dada Masilo

Ce ballet est complètement atypique, les danseurs sont tous noirs et pieds nus, femmes et hommes sont en tutu. C’est une fusion de danse classique, contemporaine et de façon plus étonnante zoulou.

La relation entre le cygne blanc et le cygne noir n’est pas du tout celle que l’on pourrait penser car la chorégraphe aime détourner les sujets, ici c’est la thématique de l’homosexualité qui est abordée.

C’est donc une version décoiffante du Lac des cygnes qui vous est proposée. Un spectacle qui a déjà été ovationné dans le monde entier. C’est à la fois un ballet rempli d’humour, de gravité. Le tout interprété de façon virtuose.

Dada Masilo et sa troupe dansent un courageux manifeste de la liberté individuelle chèrement acquise.

Je vous encourage donc vivement à assister à ce spectacle encore programmé ce soir et demain au Téat, ce n’est pas que beau, ce n’est pas que technique, c’est juste grandiose et époustouflant !


Alix | après la représentation de Swan Lake du 15/02/18

J’ai assisté au spectacle hier soir avec ma maman et un très bon préjugé, car je suis fan du bouillonnement artistique et créatif qui explose en afrique du sud.

Le début du spectacle m’a laissé un peu dubitative, car très dissonant et très brouillon, j’étais presque déçue d’avance… Mais c’est une astuce de la chorégraphe pour nous mener où elle le souhaite, car ensuite le spectacle se structure et la grâce et le talent prennent largement le dessus.

Des duos inoubliables et des approches très contemporaines de la danse classique et de ses codes, grâce l’énergie d’une troupe arc en ciel sans fausse note.

Des costumes minimalistes parfaits, qui portent l’histoire et les personnages avec grâce en sublimant les corps.

A la sortie, on se dit juste que c’était trop court !! Bravo à Dada Masilo !

— -

Vous avez assisté à un spectacle ? Vous voulez vous aussi donner votre avis ? Contactez nous sur le Facebook de L’Azenda et faites nous part de vos impressions, ressentis, etc..


Texte de présentation des Téat :

C’est l’un des chocs qui ont secoué la planète danse de Paris à New York. La figure mythique du Cygne, roi des ballets sous lustres et moulures, superbement réinventée par une jeune chorégraphe sud-africaine jusqu’alors inconnue. Dada Masilo, nouvelle maestra du mouvement, crée l’équilibre parfait entre les élans aériens du classique et les appuis telluriques des danses traditionnelles de son pays. Avec un grand respect pour la partition originale, elle impose une spectaculaire cure de jouvence zouloue à ce vieux Tchaïkovski.

Mais ce n’est pas tout. Car le Lac des Cygnes de Dada Masilo est aussi une plongée téméraire et non dénuée d’humour dans les parts d’ombre de la société sud-africaine : « Je veux être plus qu’un simple corps en mouvement, prévient Masilo, provoquer une conversation dans mon pays sur les sujets graves que sont l’homophobie et les violences conjugales. » Elle s’empare donc du mythe pour en livrer une interprétation frappante et nouvelle où la dualité entre cygne blanc et cygne noir se mue en quête d’identité amoureuse, entre conscient et refoulé.

Vitesse, puissance, justesse, drôlerie, profondeur et grâce : Dada Masilo a tout !

Tarifs :

  • Normal : 25 €
  • Adhérents et groupes : 20 €
  • Étudiants, moins de 26 ans, plus de 65 ans, demandeurs d’emploi : 13 €


  • Magazine
  • À ce propos

Vous avez dit « classique » ?

Surprenant programme que celui proposé par Dada Masilo, chorégraphe Sud-Africaine de 33 ans. Il fallait oser : un « Lac des (...) +++