Musique

Teddy Iafare-Gangama

Difficile de mettre Teddy Iafare-Gangama dans une case. Celle des BD qu’il traduit en créole ? A moins que l’on ne parle de l’auteur de pièces de théâtre, de contes pour enfants - qui ne connaît pas Tigouya ? Non, ici, c’est le poète et performeur qui est convoqué.

Car le marmay Léperon parcourt aussi les scènes en tant que fonnkèzer, accompagné de ses dalons musiciens avec lesquels il joue, jongle et joute avec les mots. Il vient présenter son nouvel album : Aterla, deuxième volet d’un triptyque pensé par l’artiste. Aterla jette un regard poétique mais sans concession sur cette société réunionnaise en plein mouvement.

“An rézon, mi ashèv kroir kan in moun i vyin agard in konsèr, li lé kontan osi koz ansanm lo bann zartis é riskab li ashté lo diks toudsuit pou ramas in tras, in souvnans lo lémosion la travèrs son tèt, son kor, kinm son doidpié akoz pa ?”