Danse

Danses avec les mythes

Until the lions

Sur scène, quatre musiciens se tiennent autour d’un disque taillé dans le tronc d’un arbre millénaire. Sur les cernes du bois, les danseurs se déplacent au rythme des notes naissant sous les doigts du quatuor. Expérience pleinement vivante, bienvenue dans le Mahabharata selon Akram Khan !

À 40 ans, parvenu au sommet de son art, cet immense interprète et chorégraphe revient aux sources bengalies de son histoire. Il adapte à son tour l’œuvre qui a marqué ses débuts à l’âge de 13 ans sous la direction de Peter Brooks. Mieux : Akram Khan traduit cette œuvre dans une grammaire délicate qui n’appartient qu’à lui. Ici, le kathak (danse traditionnelle du nord de l’Inde – ndlr) se conjugue au présent du contemporain, et le poème guerrier qui berçait son enfance s’accorde enfin au féminin. Après Vertical Road en 2012 et iTMOI en 2013, Akram Khan est de retour au TEAT Champ Fleuri et complète son œuvre magnétique dans un rituel féministe où la musique, le théâtre et la danse s’embrassent avec puissance.