Théâtre

Famille et prison

Zanfandmoun

Zanfandmoun, ça pédale, ça déraille, ça dynamo en dynamique comme trois vélos lancés sur le chemin de la vie...

Zanfandmoun, ça pédale vraiment, parfois vite, très vite, presque brutalement et parfois plus lentement, tendrement un peu à l’image de nos vies, de l’amour, de ce qui nous lie à l’autre et au monde.

Trois vélos dans la nuit.Trois hommes à bout de souffle se retrouvent là, au milieu d’un terrain de sport.

Font-ils la course ? Sont-ils en train de fuir quelque chose, quelqu’un, quelque événement ? D’où viennent-ils ? De quelle famille ? De quelles blessures alors sont-ils faits ? De quelle réalité ou de quelle chimère sont-ils issus ? Et qu’en font-ils ? Sont-ils, comme tout improvisateur qui se respectent, en train de réinventer la vérité ?

Ils disent des mots qui tuent, des mots qui font revivre, des mots qui réveillent et ils sortent du silence pour mettre en jeu, sinon en péril, nos représentations. En fait, ils sont libres.

Texte de présentation : Rouge Bakoly

Création Collective - Mise en scène et scénographie Cécile Fontaine - Comédiens Alexis Campos, Jean Laurent Faubourg, Eddy Grondin – Production Cie Rouge Bakoly – Photos Jean-Marc Gregnier