Musique

Zarlor

Galerie Médias

Les compositions de Zarlor reflètent un message d’amour et d’unité réunionnaise, mais aussi le respect des aînés et des traditions.

Zarlor signifie le trésor, la richesse matérielle en langue créole. Mais, pour Fabris Koupama, cela représente la richesse culturelle inestimable de l’Ile de La Réunion, terre de métissage où vivent en paix ensemble des Chinois, des Arabes, des Cafres (Noirs originaires d’Afrique), des Malbars (originaires de l’Inde), des Yabs (Blancs des hauts) et des Zoreils (originaires de France métropolitaine).

Le maloya, musique du temps de l’esclavage, musique symbole de toutes les racines, écrite en créole, est un zarlor pour la Réunion, enfin reconnu par l’UNESCO comme patrimoine mondial de l’humanité en 2009.

myspace.com/zarlormaloya


Ludovik Fortuna : roulèr, voix
Jean-Pierre Acapandié : sati, n’goni, voix
Mexan Payet : kayanm, triang, voix
Aurélie Sudulu : chœurs
Fabrice Coupama : voix lead, kayanm, sanza, sati, matalon, tambours