h
Mike Colléaux

Graphiste talentueux doté d’une très fine plume, Mike Colléaux a fondé ou participé à plusieurs média culturels à La Réunion (Kwélafé, PILS). On lui doit notamment, récemment, les affiches des dernières éditions du festival Tam-Tam. Il est aujourd’hui en charge de la communication du Théâtre du Grand Marché, et accompagne en parallèle quelques-uns des meilleurs groupes de rock locaux, Kilkil, Thee Orlando’s ou le Rocksteady Sporting Club. Les soirs de solstice, il se transforme en DJ Slip pour un set festif qui met le paquet.

Danyèl Waro
Bat la min

Le maloya qui revendique, qui ouvre sa gueule, qui tisonne et ravage. Ça boucanne, ca sent le soufre, la sueur, et certainement pas la banane ni le vétiver. Pas la peine d’inventer l’afropunk, il existait déjà.

Jako Maron
Sitarane larivé

Sans doute le truc le plus abouti que j’ai entendu en matière de métissage musical réunionnais, le séga d’Admette transfiguré par le sorcier électro Jako Maron, un truc à rendre Sitarane vert de jalousie. Le tout superbement gravé sur son vinyle blanc à l’écrin signé Kid Kréol et Boogie…

Firmin Viry
Valets Prêtez-Moi Vos Fisils

Parce qu’il y a des chansons comme ça qui traversent les générations, qui ont cette sorte d’évidence, et pour le souvenir d’avoir été reçu à la case de Mr et Mme Viry, et de m’être senti bien petit.

Tukatukas
Moin té crois pi

Évidemment, Alain Peters. Un choc. Mais là, repris intelligemment par les copains des Tukatukas, qui en soulignent la tonalité quasi orientale et l’urgence absolue. Cioran l’a bien dit : sur les cimes du désespoir, on voit souvent plus clair, et plus loin.

Michel Admette
La route en corniche

Chacun ses plaisirs coupables.

Rocksteady Sporting Club
My own queen
Sektion 480
Romans Hyacinthe
Labelle
Lait sacré
Warfield
Evil we breath

Pour la sidération, sincère et plutôt positive, de l’animateur de Radio Nostalgie (!) à qui je faisais écouter ce morceau de métal sur une rythmique ternaire…

Zadig 2.0
Mamzelle

Laurent « Zorteil » a décidé apparemment d’arrêter la musique, et c’est dommage.


Mentions légales