h
Pierre Macquart

Figure emblématique des musiques actuelles sur l’île, capitaine de nombreuses épopées amplifiées, du Ti Bird au Manapany Festival en passant par le Bato Fou.

Sabouk
Rassin'

Des musiciens mythiques, c’est un des premiers groupes que j’ai fait rentrer dans mon café concert en 89. C’était les anciens musiciens de Carrousel et de Peters. Il y avait vraiment de super belles chansons. J’ai revu le clip il y a pas très longtemps encore, l’histoire de deux frangins, qui sont vraiment frangins dans la réalité. Il y en a un qui réussit, boit des coups au Rolland Garros avec son bel attaché-case, sa super gonzesse et sa super bagnole. Je ne sais plus pourquoi tout explose mais il va finalement retrouver son frère dans sa case en tôle. Elle est vraiment superbe cette chanson. C’est d’autant plus regrettable que ce groupe n’a vraiment eu qu’un succès d’estime chez les connaisseurs. C’était peut-être trop jazzy par rapport à la nouvelle vague montante. C’était un peu de la musique de spécialistes mais ça marchait bien dans mon café-concert.

Ziskakan
Bato fou

J’ai toujours adoré cette chanson, je l’ai tellement adorée que quand il a fallu trouver un nom pour la première salle de concert de l’île, c’est venu tout seul. Ca a été une sacrée prémonition : Le Bato fou, c’est l’île qui valdingue dans tous les sens et la salle de concert c’était exactement ça, c’était très compliqué. Il y avait toute une communauté d’intellectuels qui suivait Ziskakan de très près. Et ça n’a pas changé. L’île est on ne peut plus Bato Fou. Souvent dans les journaux, quand on parlait d’histoires bizarres, les journalistes employaient le terme « péi bato fou », ça me faisait de la pub gratos.

Ousanousava
Zamal

J’ai commencé à écouter Ousanousava en 1985 parce qu’il y a eu le premier gros concert avec des artistes péi au Stade de l’Est. Il y avait Baster, Ousanousava, Ravane. C’était inouï. Ils devaient avoir entre 20 et 25 ans à l’époque et la chanson n’a pas du tout vieilli. Tout ce qu’ils font, c’est toujours d’actualité et ils ont su vachement évoluer au niveau musical. En plus, ils ont une formation stable, ce qui est très rare ici. Ils ont embauché deux jeunes il y a quelques années et ça envoie vraiment grave. C’est vraiment une belle chanson et le texte est sympa aussi.

Alain Peters
Caloubadia

Peters, c’est l’un des premiers musiciens que j’ai découverts ici, avec le groupe Carrousel. Il a fait l’objet de multiples reprises, j’en ai même une en tchèque. Des zikos que j’avais fait venir pour le Manapany festival, les mecs ont adoré La Réunion, ils ont passé une semaine de folie. Ils se sont fait potes avec plein de musiciens, notamment avec Byien Mayé et ils ont enregistré le morceau ici avec cinq ou six cuivres de Byien Mayé, avec des paroles sont en tchèque.

Caméléon
La rosée si feuilles songes

Par rapport à Peters il a vraiment une filiation directe. C’est un groupe dans lequel il avait commencé avec René Lacaille. C’est l’ancêtre de Carrousel et de cette lignée de musiciens qui étaient les premiers à avoir entendu Led Zeppelin, les Stones et les autres et s’en sont servi pour la musique locale. C’est un groupe fondateur. La Rosée si feuille sonj est une des toutes premières chansons que j’ai écoutées à La Réunion. A l’époque il n’y avait que du sega et aucun disque de maloya, les Caméléons ont posé les prémices des années 80.

Perséepoliss
Arret' la guer

J’ai assisté à un enregistrement, quand Jérôme Galabert était manager de Persée. Il avait fait venir un super producteur arrangeur de métropole, un mec qui avait un CV long comme le bras. L’enregistrement s’est passé chez Joël Gonthier, un musicien de la bande de Sabouk, Peters et compagnie, dans une petite case créole. Il y avait la cuisine et la petite salle de bains séparées, à l’ancienne. On avait mis le chanteur et le guitariste sur la terrasse, le batteur dans la salle de bain, dans la cuisine on avait foutu le percussionniste avec des matelas pour isoler du bruit, l’ingénieur du son dans le salon et le bassiste de l’autre côté de la maison, vers l’arrière. On était obligé d’arroser le jardin pour faire taire les grillons, leur chant est resté sur l’un des morceaux. Pour moi, c’était le premier album de maloya un peu rock. Ça s’est fait dans des conditions un peu surréalistes, c’était un beau moment.

Carrousel
La vie est un mystère

J’ai vu les derniers concerts de Carrousel dans les années 80 et c’était le seul groupe local capable de remplir le théâtre de Saint-Gilles. Ca tournait grave, il y avait déjà Loy Ehrlich, qui était un musicien fantastique. Ils avaient rejoint une espèce de communauté de musiciens réunionnais qui vivaient dans une case à la Pointe au sel, qui jouait de la musique toute la journée.

Danyèl Waro
Batarsité

Quand je l’ai découvert, il était beaucoup moins bon qu’aujourd’hui, ses arrangements étaient assez simplistes, maloya de base, mais il avait une espèce de présence. Je l’ai vu en concert aux Transmusicales de Rennes, à 3h du matin, il restait 2 ou 3000 personnes. Comme c’était vraiment compliqué pour eux de jouer si tard, ils sont allés se coucher à 20h, ont mis le réveil à 2h, ce qui était pour eux le début de matinée. Ce type est le métis parfait, dans sa musique il y autant le côté breton que le côté Afrique. Il m’intimide très très fortement, c’est une vraie star. Brossard, le directeur artistique des Transmusicales, le dit : c’est l’un des plus grands chanteurs du monde.

Maxime Laope & Benoîte Boulard
La rosée tombée

Je pense particulièrement à la version de Laurence Beaumarchais avec Alain Mastane à la guitare, ils avaient fait un truc un peu jazzy, un peu maloya, c’était vraiment magnifique. Maxime Laope aussi est venu à mon café-concert, dans ses dernières années. Il a laissé une progéniture de musiciens impressionnante. Il arrivait sur scène avec son petit pliant avec toute sa famille derrière lui. La Source, c’était une pépinière de musiciens.

Baster
Wayo momon

J’apprécie beaucoup Thierry Gauliris, avec le groupe on est partis en résidence à Barcelone pendant quinze jours. Une telle expérience, c’est le juge de paix. C’est là que tu vois ceux avec qui tu peux travailler plus tard et ceux qui s’adaptent pas. Thierry, lui, était vachement adaptable sur les conditions de vie et rencontrait constamment les gens. Cette chanson est particulièrement magnifique. Elle a commencé en guitare sèche et a pris des sonorités rock excellentes au fil du temps.


Mentions légales