C’est du gâteau !

Ateliers culinaires O chef

Top chef, Masterchef, un dîner presque parfait, le meilleur pâtissier, etc.. on ne compte plus les émissions culinaires qui prospèrent, parfois jusqu’à l’indigestion, pour satisfaire les amateurs de cuisine ou de bonne chair. Mais si regarder les gens se rouler dans la farine ou trainer leurs casseroles à la télé ne vous suffit plus, ou si vous voulez réellement mettre la main à la pâte (pour s’initier, s’amuser, s’améliorer ou parfaire votre passion avec un pro), les ateliers « O Chef » sont faits pour vous. On a testé.

Depuis plusieurs années déjà et avec toujours autant de succès, Claire, Robert et David proposent du lundi au samedi des ateliers de cuisine dans un espace dédié à La Possession. Où pédagogie, convivialité et passion deviennent les ingrédients d’un parfait mélange. Sur leur site (www.ochef.re), le programme des cours est classé par dates et thématiques : cuisine du monde, pâtisserie, œnologie, arts de la table. Des stages spécifiques, avec des chefs renommés, sont aussi régulièrement organisés. Ces ateliers s’adressent à tout le monde : novice, amateur ou expérimenté, chacun y trouvera son compte. Pendant ces sessions de 2 à 3h, l’objectif est d’exécuter une recette (d’un plat plus ou moins complexe à un menu en entier) qu’un professionnel vous détaille pas à pas, puis vous invite à faire vous même. Démonstration, conseils, partage de savoir faire, trucs et astuces de pros, etc.. On est vite accro. D’autant que, cerise sur le gâteau, non seulement on zappe la partie préparation (les ingrédients sont déjà organisés) et la partie logistique (pas de vaisselle, matériel adéquat)… mais en plus, on repart avec le chef-d’oeuvre gourmand qu’on aura fait « soi-même ».

Nous avons participé à un atelier pâtisserie. Challenge du jour : réaliser le Petit Antoine, une création du renommé chef pâtissier Stéphane Glacier. Un vrai gâteau de pro. Un bestseller chocolaté délicieux, cumulant de l’onctueux, du gourmand, du doux et du croquant.

Aux commandes : David Brovan, talentueux chef pâtissier (retrouvez ses prouesses sur le Facebook Cakecustom). Nous sommes une dizaine à suivre attentivement ses explications et astuces qu’il distille lors des 4 étapes correspondant aux 4 étages du Petit-Antoine (voir recette ci dessous). Parmi les participants, le jeune Valentin, 10 ans, est au premier rang lors des démonstrations et fait preuve d’une impressionnante maitrise lorsqu’il est à l’oeuvre. Sa maman Sandra nous explique « il est passionné. C’est la 3ème fois qu’il vient aux ateliers. C’est le cadeau qu’il demande pour noël, son anniversaire, etc.. ». Il y a aussi Alisson et Pauline, deux cousines au sourire perpétuel et qui se sont lancé un défi. Pour preuve de leur engouement, elles sont venus de St-Benoît et Ste-Suzanne alors même que la route du littoral était fermée. Aurélie de son côté conjugue astucieusement plaisir d’apprendre et côté pratique :

« J’ai toujours adoré cuisiner, mais la pâtisserie est devenue un vrai dada depuis que j’ai des enfants ! Ce gâteau, je voulais vraiment apprendre à le faire. Le faire bien. Dans ces ateliers, on peut poser des questions au chef, essayer des idées. Il y a de l’interaction. C’est beaucoup mieux que de suivre un livre ou une vidéo. Enfin, ça tombe bien car ce Petit-Antoine sera demain le gâteau d’anniversaire de mon conjoint. Je sais qu’il va adorer ! ».

Le plaisir de cuisiner semble d’ailleurs propice à renforcer les liens des amoureux. Patrice, accompagné de sa femme Annie-Claude, et qui participe à un atelier O chef pour la 8ème fois, souligne : « Nous nous sommes découvert une passion commune pour la pâtisserie. Cuisiner ensemble est un vrai moment de détente. Un peu comme le mélange de tous ces ingrédients, ça développe aussi une belle complicité ». Enfin, Alexandra, maman d’un tout jeune Sacha, semble préparer l’avenir : 

« c’est la première fois que je participe à un cours de cuisine. En général je suis mon instinct tant pour les quantités que pour les associations de saveurs. Mais d’apprendre comme ça, c’est génial finalement. Je suis obligée de le reconnaitre : le résultat est parfait… ce qui n’est pas toujours le cas chez moi. Je vais faire ce genre d’activité avec mon enfant, quand il sera un peu plus grand. Et ça lui servira pour conquérir le coeur des filles, j’en suis sûre ! ».

A la fin du cours, tout le monde pose avec fierté devant son oeuvre pâtissière. Les louanges du chef David et le sourire de sa fidèle seconde Yolande Dalleau confirment que l’atelier a été une réussite. Même moi, dont les talents culinaires se limitent à cuire des pâtes ou faire des oeufs au plat, je me rends compte que c’est non seulement à ma portée… mais qu’en plus ce doit être vraiment meilleur de manger un gâteau qu’on a fait soi-même et non pas simplement acheté dans une pâtisserie.

Rallumez le four !

Texte : Sand. Photos : DR. Agence ZED


Infos pratiques :
O’Chef
Résidence des Manguiers Local 2C
Rue Mahatma Gandhi - La Possession
0262 777 511
Cours : 45 à 75€ ; formules abonnements.
Planning : /www.ochef.re/

Recette du Petit-Antoine : Croustillant Praline :
25g de chocolat noir / 7g de beurre / 65g de praliné / 60g feuillantine.
Faire fondre le beurre et le chocolat au micro-onde. M2langer et ajouter le praliné, puis incorporer la feuillantine. placer le rhodoïd à l’intérieur du cercle et tasser l’ensemble dans le fond. Réserver au frais

Dacquoise Noisette :
90g de blanc / 85g de sucre / 20g de poudre de noisette / 50g de poudre d’amande / 15g de fécule / Noisettes torréfiées et concassées.
Monter les blancs en neige avec la moitié du sucre. Serrer les blancs avec le reste du sucre. Ajouter les poudres. Etaler et parsemer de noisettes concassées. Cuire à 170° pendant 8 minutes.

Crémeux Chocolat :
190g de crème liquide / 2 jaunes d’oeuf / 20g de sure / 70g de chocolat lait / 70g de chocolat noir.
Réaliser une crème anglaise avec la crème le sucre et les oeufs. Verser sur les chocolats. Lisser au fouet et couler sur le biscuit. Mettre à bloquer au froid.

Chantilly Chocolat lait :
175g de crème liquide (35% MG) / 65g de chocolat lait.
Porter la crème à ébullition et la verser sur le chocolat. Faire refroidir 2h minimum et la faire monter comme une chantilly.

Dressage  :
Prendre un cercle de 18cm avec le croustillant. Mettre une couche de crémeux chocolat. Déposer la dacquoise. Verser le crémeux sur toute la surface. Congeler à coeur. Enlever le cercle et le rhodoïd. Dresser à la poche les boules de chantilly chocolat lait. Décorer le gâteau avec des éclats de chocolat au lait et des noisettes concassées.

Galerie Médias