Actualité

Expo Tromelin

Connaissez-vous l’histoire des naufragés de Tromelin ?

Le 31 juillet 1761, l’Utile, un navire français, s’échoue sur un ilôt sableux et désert aujourd’hui connu sous le nom de Tromelin. Il transporte 160 esclaves malgaches achetés en Fraude. L’équipage embarque alors une partie de cette criminelle cargaison dans une embarcation de fortune et fait route vers Madagascar, laissant derrière lui 80 personnes avec la promesse de revenir les chercher. Ils ne reviendront pas.

Il se passera 15 ans avant qu’un autre navire revienne, sous le commandement d’un certain Bernard-Marie Boudin (c’est moche), Chevalier de Tromelin, qui donnera son nom à ce confetti encore connu comme Île au Sable. À son arrivée, il découvre les survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.

L’exposition présentée au Musée de Stella Matutina est tirée des dernières recherches archéologiques sur les conditions de survie des esclaves abandonnés sur cette langue de sable d’un kilomètre carré dépourvue de source d’eau. Outre les objets retrouvés sur place, l’exposition reprend également des planches de la BD de Sylvain Savoia réalisée à partir des travaux des scientifiques, Les Esclaves Oubliés de Tromelin, publiée l’an passé chez Dargaud. Une plongée dans l’histoire maritime et dans celle, plus sombre, de la traite négrière de l’océan Indien.