Rando

L’autre afterwork

La savane

Hyper accessible, diablement belle, la savane du Cap La Houssaye est l’endroit idéal où partir en promenade solitaire juste une heure, après le boulot, pour se vider la tête : auto, boulot, rando.

Point de culture gé avant le départ, pour le cas où vous auriez vécu coupé du monde depuis les années 80 : c’est quoi au juste, le zion ?

Zion (à prononcer zaïone) est la traduction anglaise de Sion, qui dans la bible fait référence à Jérusalem, et par extension à tout ce qui incarne la bénédiction de Dieu. Le terme est arrivé chez nous par le reggae, puisque la religion rastafari en a fait un paradis sur Terre, un lieu spirituel sain où l’homme échappe aux puissances négatives du mode de vie occidental, et à son oppression, personnifiés par Babylone. À La Réunion, le mot zion sert à définir ces espaces naturels encore vierges où l’homme libre peut communier peinard avec les good vibes, notamment grâce à des fumigations médicinales elles aussi inspirées par la culture jamaïcaine, mais pas seulement. Le zion, c’est d’abord le lieu où l’on s’isole, et où l’on se ressource.

Et pour une première évasion, pas besoin d’aller bien loin. La savane du Cap La Houssaye, c’est un peu le zion à la portée de toutes les brousses. La balade d’apparence anodine par excellence, où l’on croise toujours la vieille dame qui promène son labrador, le trailer à l’entraînement, le vététiste du dimanche, une brigade de randonneurs hippiques et des jeunes en quête d’un arbre solitaire où laisser glisser la fin d’après-midi. Mais bien que très fréquentée, surtout au coucher du soleil, la promenade prolifère en de multiples sentiers où l’on trouvera toujours moyen de se perdre si on le souhaite.

Des pistes souvent étroites mais bien dessinées quadrillent tout l’espace qui s’étend de Fleurimont jusqu’à l’océan, entre Boucan et Saint-Paul. Le terrain de jeu est donc vaste, et superbe. Mer jaune d’herbes brossées par le vent d’où n’émergent que quelques arbres épars aux branches tordues, écrasée de lumière, fendue de ravines et de falaises et coupée en deux par l’énorme route des Tamarins : la savane du Cap La Houssaye est une poche d’imaginaire africain qui surplombe le grand bleu et la baie du meilleur ancrage, sur laquelle elle offre une vue spectaculaire.

Accès
Facile. L’accès le plus simple se fait par le parking du Cap La Houssaye, sur l’ancienne route nationale.

Équipement
Couvre-chef obligatoire, tant l’ombrage est rare et le soleil costaud. Pensez aussi à prendre de l’eau.

Durée
À vous de choisir. Depuis le parking, en une quinzaine de minutes, vous pourrez avoir gagné un surplomb d’où la vue sera déjà belle, et y rester. Ou vous enfoncer plus loin, sinuer à loisir et monter vers Fleurimont pour redescendre en une bonne heure.

Moment idéal
Au coucher du soleil, les teintes crépusculaires que prend le ciel donnent à la désolation désertique de la savane une dimension mystique, et profondément apaisante.

Attention
Veillez à ne pas mettre le feu ;-)