Reportage

Veni, vidi, bibi

Les Nénettes du vin

Veni, vidi, bibi et non vici* (*« je suis venu, j’ai vu, j’ai bu et non vaincu ») Jules César après son atelier des Nénettes du vin.

Jésus partageait le pain et le vin. Kris a à peu la même vocation. Installée à La Réunion depuis un peu plus de 2 ans, cette sommelière aussi passionnée qu’expérimentée, a développé toute une gamme d’animations oenologiques bien sympathiques : dégustations, cours, ateliers, dating, etc.. Ces rdv « Les Nenettes du Vin », ouverts aussi aux hommes, mêlent découvertes, apprentissage, partage et rencontres. Nous avons testé l’atelier organisé tous les premiers mercredis du mois à La Cerise.

Elément du patrimoine, marque de convivialité, plaisir gustatif, instant plaisir. Tout en soulignant le rappel sanitaire de circonstance (consommer avec modération), Kris évoque avec lyrisme sa passion :

« partager un verre de bon vin, c’est partager un bon moment, un art de vivre, une culture. C’est aussi le compagnon idéal d’un repas raffiné. Enfin, c’est un fantastique éveil des sens : vue, odorat et goût. C’est une boisson qui mérite d’être apprivoisée, dégustée, savourée, chérie… oui, comme son amoureux/euse. Et comme pour tout, ça s’apprend ».

Kristeveen Sousa - Kris donc - propose aux épicuriens ou curieux des ateliers pour comprendre, décrire, associer, choisir et finalement réellement apprécier toute la richesse d’un vin. Elle organise donc des rdv dans divers lieux à travers l’île (ou à la demande chez les particuliers ou professionnels) soit pour apprendre à « parler » du vin - et ainsi savoir le choisir - ; soit pour « peaufiner » les accords - les classiques vins et fromages mais aussi ceux pour la cuisine créole par exemple - ; soit pour « découvrir » divers crus et cépages - blancs, rouges, champagnes, grands ou petits domaines -. Entre explications, démonstrations, dégustations, conseils et discussions, ces cours sont aussi de conviviales occasions de rencontres et partages avec d’autres amateurs. Astucieusement, Kris organise d’ailleurs aussi d’originaux et amusants Wine-Dating :

« Qui dit passion ou curiosité commune dit connivence. J’ai décliné le concept du speed-dating pour créer des moments de rencontres ludiques et plus… si affinités ».

Pour vous inscrire, rdv sur le site lesnenettesduvin.com

On a testé !

L’objectif est d’apprendre les techniques et le vocabulaire de la dégustation de vins. Savoir analyser ses sensations - un bon vin se découvre d’une manière particulière, et non en le buvant d’un trait - pour, plus tard, savoir quelles bouteilles acheter. La dégustation - une sélection de 3 vins bios de très bonne facture - s’accompagne pour chaque convive de savoureuses assiettes à grignoter. Le nombre de place reste restreint - 20 personnes max - tant pour que chacun puisse participer, partager ses impressions que pour favoriser l’attention.

Après avoir répartis les participants sur 3 tables (une seule grande tablée serait peut-être mieux mais la configuration du lieu ne le permet pas), Kris se présente rapidement et avec humour. Formation, parcours, origines, inspirations, envies : entre expérience et bienveillance, notre hôte met tout le monde d’accord ! Et, preuve qu’elle veut faire de cet atelier un moment d’échanges personnalisés et non un cours magistral, elle demande à chacun d’entre nous son éventuelle expérience et ses goûts en matière de vin. L’occasion de voir que le public comprend non seulement moitié d’hommes moitié de femmes, mais aussi des personnes relativement aguerries ou totalement novices (moi notamment). L’ambiance, déjà détendue, s’en ressent : personne ne jugera personne, tout le monde apprendra ou participera.

L’atelier commence par un premier petit jeu olfactif bien senti. Puis Kris sert un premier verre de vin à tout le monde. Dans une démarche de pédagogie participative, d’anecdotes, d’incitations et de suggestions, elle nous fait découvrir une à une les étapes fondamentales permettant de réellement juger, expérimenter, goûter, déguster et finalement apprécier à sa juste valeur notre breuvage. Moi qui ne jure que par des poncifs pour décrire la sensation que me procure un verre de vin - « il pique ou il pique pas » -, je découvre comment le regarder (l’analyse visuelle, de sa robe à la limpidité de ses larmes), l’humer et le manipuler (l’analyse olfactive, avant et après oxygénation) et, seulement après, en découvrir les multiples saveurs (l’analyse gustative, de l’attaque à la longueur en passant par la palette).

Rapidement, mes voisins se prennent à partager leurs impressions, entre certitudes et interrogations. Kris intervient, conseille, confronte, explique et amuse en même temps. La belle demoiselle à ma gauche m’incite adroitement, et avec un brin de coquetterie, à « regoûter et faire tourner sur ma langue » afin d’aller ou non dans son sens quant au « corps de ce vin blanc plus doux que vif ». Il est vrai que « sa mise en bouche révèle une saveur légèrement salée que le chatoiement des larmes sur le verre, après l’avoir fait valsé, ne laissait pas présager ». Nous passons ensuite à un second verre. D’un blanc à un rouge présentant « une frange orangée typique de la maturité des vins de petite garde (3 à 7 ans) ». Là encore, chacun partage son ressenti, son opinion. Jean-Michel rebondit sur un conseil de Kris concernant l’oxygénation des vins de Bourgogne : « je viens de cette région, ça ne se fait pas ! ». La réponse est sans appel : « ah, mais c’est parce que tu parles des châteaux xxx, xxx et xxx ! Tu as raison, mais lorsque nous sommes sur des cépages xxx c’est réellement nécessaire car… ». Bref, plus de 10 ans de métiers tout de même !

L’assiette servie par l’équipe de la Cerise est délicieuse. Le troisième vin que nous fait découvrir Kris s’y associe parfaitement. Plus ouvert, plus long en bouche, avec un tanin plus marqué et beaucoup de corps. « Lors d’une dégustation, on commence par du plus léger puis on y va ensuite crescendo ». Tout comme notre apprentissage. Peu à peu, j’intègre un nouveau champ lexical qui ne manquera pas de faire son petit effet en société - nuances chromatiques, ouvert ou fermé, arômes empyreumatiques, astringence fermeté souplesse, tanins et textures, caudalies, etc.. -. Je réalise aussi que partager et comparer ses impressions sur un vin en compagnie des autres convives, c’est aussi partager de belles sensations et émotions. L’atelier se termine et, unanimement, nous remercions notre hôte pour la qualité de sa prestation. Alors que les uns continuent d’échanger sur la qualité de tel ou tel cépage, les autres se renseignent auprès de Kris pour savoir où trouver les vins testés (tous trois très bons donc) et grappiller quelques derniers conseils. L’oenologue ne se fait pas prier pour révéler ses bons plans. Mais finalement, l’un des meilleur, c’est bien ces soirées Nenettes du Vin.

Texte : Sand. Photos : DR. Agence Zed


Infos pratiques :
Atelier Les Rénettes du vin
0693804176 ou par mail à contact@lesnenettesduvin.com
Tous les premiers mercredis du mois de 18h à 20h
à la Cerise sur le chapeau 1, rue Eugène Dayot, Saint-Paul
20 places maximum - 29€/personnes - Trois vins BIO en dégustation et Assiettes à grignoter.

Autres lieux et dates :
lesnenettesduvin.com
La page FB