Reportage

l’Atelier d’Emeline

Les peluches péi

Elles sont toutes uniques et originales ; confectionnées en local et avec soin ; douces, drôles et colorées. On peut les offrir en souvenir ou les garder pour le plaisir. Vous aussi, comme les marmailles, vous craquerez pour les peluches de l’Atelier d’Emeline : des petites bêtes typiques qui ne demandent qu’à être adoptées, exposées ou cajolées .

Voilà une dizaine d’année qu’Emeline Grondin, en véritable touche-à-tout, propose ses services de couturière (aux particuliers et collectivités) et anime divers ateliers créatifs pour petits et grands : bricolage, peinture, objets de décoration, costumes, tapisserie d’ameublement, etc.. Mais depuis un peu plus de deux ans, son nouveau dada (ou doudou, devrions nous dire), qui lui prend presque tout son temps, c’est la confection d’adorables peluches.

« Même si le succès est au rendez-vous, je tiens à garder une fabrication artisanale. Avec mon employé Karel, nous en produisons seulement une petite dizaine par jours. La matière est achetée localement, les gens peuvent venir à l’atelier tout autant pour en acheter que pour voir la confection. Ce made-in-Réunion, j’en suis très fière »

Ces créations textiles originales, qu’elle fabrique donc une à une dans son atelier du Port (à raison de 2-3h par modèle), font écho au bestiaire typique et identitaire de La Réunion : Domi le lendormi, Eddy le dodo, Marla le margouillat, Tanguichéri le tangue, Paka le paille-en-queue… et, la petite dernière arrivée en même temps que les vraies en juillet : Mobi la baleine. Faites en tissu de coton, en velours, en microfibre, dans des matières très douces et spécifiques à l’univers des peluches (aux normes strictes), ces petites bestioles sont proposées dans une sélection de boutiques et dans les principaux offices de tourisme.

Si les modèles sont déposés (« j’ai peaufiné les dessins, les accessoires, les coutures, au fur et à mesure, en faisant de nombreux essais. Les enfants de mon compagnon étaient aussi mes premiers testeurs »), chaque peluche est réellement unique. Non seulement de par leur fabrication artisanale, manuelle, mais aussi parce qu’Emeline n’hésite pas à modifier les assemblages de tissus ou de matières, les couleurs ou motifs. Finalement chaque création est presque une petite œuvre d’art.

« Nous pouvons aussi faire des modèles à la commande, ça prend juste un peu plus de temps ».

Bref, que vous vouliez ramener un souvenir original de La Réunion ou offrir une peluche vraiment unique à vos marmailles, voilà la solution ! On est très loin des jouets importés ou des figurines reproduites à des millions d’exemplaires. Et vu le temps de fabrication et l’originalité de ces « joujoux tout doux », le tarif est à la fois totalement justifié et réellement raisonnable. D’autant que, même si leur solidité est minutieusement éprouvée à chaque étape de la fabrication, Emeline n’hésite pas à faire gracieusement d’éventuelles petites réparations qui s’avèreraient nécessaires. Après un câlin trop fort par exemple !

Texte : Sand. Photos : Mickael Dalleau. Agence ZED.


  • Tarifs : de 19€ à 49,50€ selon modèles et tailles (de 14 à 50cm)
  • Site : www.emelinegrondin.com
  • Atelier : Zone artisanale Mascareignes 2 / 22 rue Pierre Brossolette - Local C13 / 97420 Le Port
  • Ouvert au public de 8h30 à 16h du lundi au vendredi. Possibilité de commandes ou achats sur place.
  • A partir de novembre, retrouvez à l’Office de Tourisme de l’Ouest une collection spéciale des peluches de l’Atelier d’Emeline.
  • Quelques endroits dans l’Ouest où vous pourrez aussi trouver vos peluches : La petite brindille (Concept Store à L’Ermitage), Musée Stella, Kélonia, Jardin Botanique des Mascareignes, Jardin d’Eden


Et aussi : Emeline Grondin est décidément pleine de talents. Elle est aussi l’auteur de « Alfred n’aime pas la nature », illustré par Yohann Schepacz. Cet album est destiné aux plus jeunes pour les sensibiliser à la protection de la nature lors de promenades.

Galerie Médias