Rando

Suivez-moi si vous le pouvez

Qu’y a-t-il dans la tête d’un participant lambda au Grand Raid ? Réponse : du courage, de la passion et… beaucoup d’humour. Rencontre avec Corinne Emma, qui était cette année sur les sentiers de la course la plus dingue de la Réunion.

« Ce que j’aime ici c’est la vue sur la mer, pas besoin de monter haut pour en profiter, et parfois voir des dauphins ». Nous sommes au Cap la Houssaye, un de ses sites d’entraînement et Corinne Emma vient de démentir tous les détracteurs des courses de montagne. Oui : les coureurs savent apprécier les paysages qu’ils traversent à toute allure. C’est peut-être même leur principale motivation.

Elle a 40 ans et c’est une petite boule de bonne humeur. Corinne s’entraîne presque tous les jours avec son équipe composée de Johnny, Polo et Fabrice. Ces quatre-là sont gonflés à l’endorphine et passent leur temps à kass lé kui (à déconner). Ou bien ils détaillent les parcours de leurs sorties à venir ou se taisent, se concentrant pour ne pas se froisser une cheville sur des terrains accidentés.

A chaque type de relief son entraînement. « Pour le départ du Grand Raid cette année, il y a de la route et de la côte. On s’y prépare en montant de Plateau Caillou au Guillaume. Je ne m’entraîne pas à la descente car ça casse les fibres, ça donne des courbatures et abîme les articulations. J’ai appris pendant les courses, comme l’Arc-en-ciel avec ses 30 km de montée et de descente. L’idée c’est d’amortir le choc, rester souple, et porter des chaussures qui accrochent bien », conseille-t-elle.

Petit bonhomme de chemin

Après les fêtes de fin d’année – leur seule pause – Corinne et sa team ne reprennent pas immédiatement la montagne. Ils commencent par du plat. Avec leur entraîneur Jean-Yves Richard du Caposs et un groupe de 30 coureurs, ils enchaînent les tours de pistes, précédés d’un échauffement sur terrain meuble et suivis d’exercices divers : fentes, gammes, fractionnés. Il y a aussi les marches de Plateau Caillou : « les escaliers sont un bon entraînement pour les cuisses ».

Elle en a fait du chemin, l’instite lancée dans cette folie il y a huit ans. Elle pour qui la course doit rester un loisir, et surtout pas une pression. N’empêche, elle a son petit palmarès. 1ère en 2013 du Trail Bassin Boeuf et du Camelias Raid. 1ère en 2014 du Trail de l’Eden et de la Pannonaise. Et 17ème femme du Grand Raid en 2013 en 42h30. Allez Corinne, fonce : on est avec toi !

Laurent Perrin


Sur les pas de Corinne Emma :

Cap la Houssaye : un lion dans la brousse

« Beaucoup de gens viennent marcher ici, surtout le matin, et le soir pour courir. Je viens parfois y faire des fractionnés : on se donne un temps et on le fait à fond. On travaille ainsi la vitesse ascensionnelle » . En se garant sur le parking côté montagne, face au Cap la Houssaye, on découvre plusieurs départs de sentiers et pistes VTT. « C’est un passage du Cross de la Savane qui a lieu en février. Il y a très peu de plat, beaucoup de montée-descente, en tout 400 m de dénivelé. En continuant on peut rejoindre Saint-Gilles les Hauts », précise Corinne.

Sentier de Bord : attention au vertige !

« C’est un passage du Grand Raid, quand on redescend de Sans Souci, qu’on traverse le lit de la Rivière des Galets, et qu’on remonte par ici en direction de Dos d’Âne » résume la connaisseuse. En fin de journée les reflets du soleil déclinant sur les remparts sont somptueux. En bas on devine les pistes des 4x4 qui vous déposent à l’entrée de Mafate. Une partie du parcours se fait en aplomb du rempart, dégageant de belles vues sur la rivière. On traverse aussi des parties en forêt. Accès : par le quartier Halte-là à la Possession, au bout de la rue de la Roche Glisse. Départ au niveau du stade.

Stade du Collège Jean Albany : en piste…

Et pourquoi pas travailler un peu de plat ? Vos genoux vous en remercieront, et vous pourrez vous concentrer sur votre cardio. On mesure ainsi la VMA, la vitesse maximale aérobie qu’on peut tenir sur six minutes » En marche rapide ou carrément en course, faites-vous quelques tours de stade pour vous échauffer, puis juste en contre-bas des tours de pistes, si possible en dehors des horaires d’entraînement du Caposs, le Club d’athlétisme de la Possession. Accès : par la route de Dos d’Âne, au niveau du lieu-dit Sainte-Thérèse, sur le parking du collège, descendre le long du stade et se garer un peu plus bas. Vous aurez le choix entre le terrain de foot et la piste d’athlé.

Circuit Pascal Ravenne : montez les pneus cross

Bon ok un circuit de moto cross n’est peut-être pas l’idéal pour une promenade en famille. Mais les motos ne sont pas là tout le temps. Renseignez-vous sur leurs horaires pour les éviter et profitez de vues plongeantes sur la mer, avec une végétation si luxuriante qu’on s’y perdrait (pas vrai Corinne ?) Le mieux pour éviter ça est de rester sur la piste principale, qui descend d’un côté vers la Possession par le chemin des Anglais et de l’autre vers la Grande Chaloupe. Accès au circuit par la route de la Montagne. Au bout de 15 mn de montée, passée l’église à droite, prendre à gauche au panneau.